À la recherche de Jésus

« Ils s’en allèrent à Capharnaüm, à la recherche de Jésus »

Jean 6 :24
Il y a quelques jours, alors que je marchais sur Paris, mon attention fut attirée vers une vitrine de librairie. Stupéfaits, je pus lire les titres suivants, bien mis en évidence : « le Code Da Vinci » , « le Tombeau de Jésus », « l’évangile de Judas », et « la vérité sur les mensonges du Christianisme ».
Ces bouquins jonchaient parmi des romans policiers, des titres sensuels, des thrillers en pleine vitrine à la vue des enfants! Leur présence m’a frappé droit au cœur. Pourquoi n’y avait’ il aucune place pour un livre qui défend la foi? Je suis certain que plusieurs écrivains chrétiens ont essayés mais en vain de publier leur ouvrage chez ces libraires.

Toutefois, le cœur attristé je n’ai pus, sur le moment, résister à la tentation de me procurer l’un de ces livres. « Dan Brown et son marketing de code , je connais déjà. Je sais que ça n’a aucun sens. L’évangile de Judas, je connais aussi. Je sais que c’est un vieux truc de 1500 ans déjà bien réfuté par les théologiens, même ceux qui sont athées. Mais le Tombeau de Jésus??? J’en ai tant entendu parlé. Je dois le lire… » une heure plus tard, sur le train, j’avais déjà épluché quatre chapitre et répertorié 14 suppositions et 6 contradictions des auteurs. Rentré à la maison j’étais plein de colère et de frustrations sur ces nouveaux bouquins qui surfent la vague de Dan Brown.Je criais au Seigneur, « comment puis-je prouver que tu existe?! ». Ce n’est que quelques jours plus tard que la réponse brilla dans mon cœur. De retour à la maison après un gros weekend, je regardais la campagne française par la fenêtre. Assis à bord du TGV qui filait à toute allure vers Paris, je me mis à méditer. Les chants d’adoration sur mon Ipod rappelèrent à ma mémoire certains des plus beaux moments de prières des dernières années. Je pouvais me souvenir avec précision d’endroits, de moments. Il était quelle heure. Ce que Dieu m’avait révélé de Son Fils. À quel point il s’était manifesté tangiblement. Je me souvenais d’avoir été prosterné devant sa majesté, parfois en sanglots et d’autrefois le cœur explosant d’admiration et de joie! Personne ne peut nous voler ces moments! Je me suis dit alors : « voilà! Voilà la preuve que Jésus est vivant! Comment peuvent-ils avoir trouvés ses ossuaires alors qu’il vit en moi!

Comment peuvent-ils le déclarer mort alors qu’il se manifeste à moi régulièrement?!?!? C’est impossible! » Par exemple, ma tendre épouse ne peut être morte, je l’entends faire du bruit dans la pièce à coté alors que j’écris ces lignes! Même si le président des USA m’appelle en personne pour me dire que mon épouse est morte. Je ne pourrai pas le croire car elle est là juste à coté de moi! Voilà la réalité de la foi!Nous vivons en France depuis quelques mois, la même réalité exposée dans l’évangile de Jean. Jésus y est chapitre après chapitre, contesté, opposé, questionné et piégé. Au chapitre 6 il nourrit des milliers. Le lendemain les gens reviennent vers lui et lui demandent de faire comme Moise, tomber la manne du ciel. Ils le mettent même au défi « Quelle œuvre fais-tu? Nos pères ont mangé la manne au désert, ainsi qu’il est écrit: « Il leur a donné à manger du pain venant du ciel ». Ils voulaient voir une œuvre pour croire en Lui.

Encore aujourd’hui, les détracteurs de Christ veulent des preuves pour croire en Lui. Pourtant il y en a tellement autour d’eux. Je pense première à ma famille transformée par la puissance de Dieu. Mon père qui était si violent est devenu si doux. Ma mère alcoolique délivrée depuis plus de 33 ans! Puis je pense à moi, aux centaines de jeunes que j’ai vu qui ont été transformés par Jésus. À 4 reprises Dieu m’a guérit dans mon corps. Il y a autour de nous des millions de témoignages qui prouvent que Christ est bien vivant! Mais ceux qui cherchent avec de mauvaises intentions, ne veulent pas voir les preuves. Ceux qui cherchent à vérité d’un cœur sincère, eux viennent à trouver Christ! Ils demandèrent à Jésus un miracle pour croire, un peu plus tard, il guérit un aveugle mais les gens veulent le lapider!!!!! En fait, ils ne voulaient pas la vérité. Ils voulaient enrayer les preuves de la divinité de Christ pour pouvoir continuer de pécher en toute quiétude. Il est écrit « ils s’en allèrent à Capharnaüm, à la recherche de Jésus » .Encore aujourd’hui, trois types de personnes cherchent Jésus :
Ceux qui envers et contre toutes les preuves de vies transformés, ne croiront jamais en Lui.
ceux qui le cherchent pour manger du pain
ceux qui veulent le pain de vie!

Dans quelle de ces trois catégories pouvez-vous placer votre cœur? Êtes-vous à la recherche de Jésus pour ce qu’il peut vous donner? Eux voulaient la manne à nouveau. Du pain! Ils le suivaient pour leur ventre. Le suivez-vous pour ce qu’il peut vous donner? Le suivrez-vous-même s’il cesse de multiplier le pain?

Le cri de mon cœur est d’être quelqu’un qui le suit pour le connaître LUI ! « C’est moi qui suit le pain de vie » (Jean 6 :35). Ceux qui suivent Jésus pour ce qu’il donne peuvent bien mal prouver qu’Il est vivant à tous ces détracteurs qui ont écrit une brique sur une simple inscription contesté par des théologiens athées et par plusieurs archéologues et sociétés professionnelles en la matière. Jésus a dit « la volonté de mon Père est que quiconque voit le Fils, croit en Lui » Jean 6 :40.
Jésus sait qu’il faut voir pour croire. Mais il ne mentionne pas qu’il faut voir un miracle pour croire en Lui. Il faut plutôt le voir LUI! Si vous le voyez LUI, vous saurez instantanément qu’il ne peut briller devant vous et toute à la fois être dans une tombe! Si vous avez expérimenté son amour, vous savez qu’il vit. Vous avez gouté à sa présence, vous pouvez prouver qu’il vit. Il vit en vous? Vous êtes donc témoin de sa résurrection. Vous le rencontrez face à face dans le lieu secret? Vous pouvez donc témoigner de son existence. Ils n’auront que deux choix, vous croire comme étant fou ou croire en Lui. Combien de gens m’ont racontés qu’ils ont eut une touche de Dieu sur leur vie! Combien m’ont dit l’avoir vraiment personnellement rencontré! Soit que Jésus est vivant, soit que nous sommes fous! Peu m’importe! Je sais qu’Il ne peut être dans cette tombe car il est la résurrection de ma vie! Ces ossuaires ne peuvent être les siens car sa vie me rempli jusque dans mes os!