Ces hommes qui attirent Dieu

 Texte : Luc 2 :25

Faits intéressants : tous les hommes dans le NT dont il est dit qu’ils étaient pieux (dévoués) ont tous reçus une parole de Dieu et une réelle manifestation de Sa présence. Il est écrit que Siméon, Corneille et Ananias étaient des hommes pieux. Leur dévotion a littéralement exercé un magnétisme sur le cœur de Dieu.

Tous les trois n’étaient pas des figures prédominantes. Dieu s’est donc servit d’hommes de l’ombre, de second plan pour nous montrer que des gens bien ordinaires peuvent aussi attirer l’onction et la faveur de Dieu. Ces hommes par leur dévotion de cœur ont attirés Dieu près d’eux. Le Seigneur s’est manifesté à eux pour leur parler mais aussi pour leur donner une direction claire.
Quel contraste avec la vie de certaines personnes. Partout sur ma route je rencontre des gens qui se plaignent de ne pas connaitre la volonté de Dieu. Parfois ils reprochent même à Dieu de ne pas leur parler : « Dieu parle aux autres mais pas à moi ! » il est vrai que pour un moment ou une saison le Seigneur peut se faire silencieux. Toutefois, ultimement, son vif désire est de nous parler. Nous diriger. Des hommes comme Siméon et Corneille ont trouvés le secret pour faire venir la direction de Dieu : un cœur dévoué ! de plus, ils ont été poussés, envoyés par Dieu vers quelqu’un. Siméon est un exemple vraiment particulier car avant même le jour de la pentecôte, il a l’Esprit de Dieu sur sa vie !
En deux phrases, l’Esprit de Dieu est mentionné rois fois à son sujet (Luc 2 :25). Il vivait par l’Esprit avant la pentecôte ! Il est dit que l’Esprit lui avait parlé, que l’Esprit reposait sur lui et que l’Esprit le poussa ! Il n’était ni lévite, ni prêtre au service du temple mais il était dans le vrai temple, celui de la présence de Dieu. Pourquoi ? Car il était dévoué ! Le français a traduit pieux. Il reconnu le Messie quand les autorités religieuses de l’époque ne purent le voir ! Il reçut promesse de la part de Dieu de bénédiction pour sa vie ! Il reçut le don de la pureté.
Tout cela car il était dévoué ! La dévotion était dans son cœur. Voyez les milliers de personnes qui entrent et qui sortent du temple et nul ne reconnait le Messie. Mais lui est dans sa maison, il n’est même pas dans le temple et le SE lui dit que le Messie y est. Il n’est pas dans le temple mais il y a déjà vu le Messie ! Il y va et le reconnait ! Pourquoi ? Il était dévoué ! La Bible dit qu’il attendait la délivrance d’Israël. Il attendait de Dieu, anticipait et avait une forte foi ! Il ne vivait plus pour ses intérêts perso mais pour le peuple. Tout cela lui a été donné. La Bible dit que c’est simplement parce qu’il était dévoué !on pourrait rapidement se laisser tromper par le dévouement des lévites qui l’entourent. Eux bossent très fort dans le temple. Ils courent à droite et à gauche ! Ils sont très occupés au service. Si dévoués à la maison de Dieu qu’ils ne voient pas Dieu, Emanuel présent dans Sa maison ! Ils sont si dévoués à LE Servir qu’ils ne le voient pas. Alors peut-on conclure qu’ils cherchent leurs intérêts dans le service, leur épanouissement dans l’épuisement ? Ils cherchent le bonheur dans le service alors que le bonheur est enveloppé dans les bras de Marie !!!
Siméon a trouvé le bonheur : « Maintenant Maitre, c’est en paix que tu renvois ton serviteur, car mes yeux ont vu ton salut ! » il n’a vu aucun miracle mais il avait tout vu ! Puisse le Saint-Esprit changer nos cœurs, nous faire fondre devant cet exemple de dévotion. Puisse Son amour nous ramener à l’essentiel, nous élever vers une vie plus profonde. Puisse Sa grâce nous apprendre à marcher dans Sa présence.
Oh combien nous avons besoin que l’Esprit de Dieu soit sur nous comme il était sur Siméon. Combien servent Dieu mais ne sont pas dévoués à entendre sa voix, à le reconnaitre. Siméon n’avait aucun titre. La Bible ne raconte rien sur sa vie. Nous ne savons même pas s’il avait un ministère pour Dieu. Cependant, pour toujours et à jamais, le Seigneur se sert de cet humble homme pour nous humilier. Le Seigneur se sert grandement de lui pour percer nos cœurs en nous disant « et toi ? Peux-tu dire que Mon Esprit est sur toi ? Peux-tu affirmer que tu es poussé par Mon Esprit ? Entends-tu ma voix ? Peux-tu discerner ma volonté pour ta vie comme Siméon ? Sais-tu discerner ma présence quand tant de mes enfants vaquent à leur service dans ma maison ? Peux-tu prouver par ta marche que Je suis avec toi ? Regarde mon serviteur, mon ami Siméon j’ai mis mon Esprit sur lui car il m’était pleinement dévoué »
Oh Seigneur, tu fais plier nos genoux en te servant d’un vieil homme ! Siméon te sert encore aujourd’hui ! bien que mort il parle encore ! à quoi bon frotter nos vieux trophées, empiler nos médailles chrétiennes si nous ne pouvons marcher avec Son Esprit comme Siméon ? Qu’est-ce qu’un serviteur de Dieu ? Qu’est-ce qu’un homme de Dieu ? Quelqu’un qui accumule les titres ? Quelqu’un qui croule sous une montagne de travail ? Il est plus que temps de mettre à jour nos définitions sur le ministère.
Il est temps de télécharger la toute dernière version, celle qui coule du cœur de Dieu. Celle issue du livre le plus récent tout en étant le plus vieux, Sa Parole ! Depuis toujours, c’est sa Parole qui dévoile comment Dieu définit ce qu’est un homme de Dieu, ce qu’est un homme dévoué. La vraie dévotion n’est-elle pas un ordre de pensée de révérence, d’émerveillement et de crainte de Dieu ? L’état d’un esprit calme qui se présente devant Dieu le cœur courbé et brulant de connaitre sa voix et sa volonté. Ce cœur est étranger à tout attitude de légèreté et de tension dans la vie et d’autant plus dans la présence de Dieu. Il ne cherche pas le bruit ou l’artifice mais le secret de Dieu. Il soupire pour être à l’ombre de Ses ailes, entendre son cœur battre et voir l’expression de son visage. Plusieurs fois par jour son cœur s’élève vers Dieu.

Il médite, soupire, contemple, intercède, adore. Il ne cherche pas quoi faire pour Dieu mais bien plutôt les œuvres préparés d’avance. Avant ses mains et ses pieds, c’est son esprit qui est pleinement dévoué à la personne de Dieu. Un cœur qui ne désire qu’entendre et obéir. Cet homme reçoit, comme un magnétisme invisible l’Esprit de Dieu sur sa vie. Son cœur attire Dieu ! Il entend la voix du Très-Haut dans son cœur. Cet homme est poussé par l’Esprit vers un service et une direction précise. Cet homme sait discerner le Fils dans le Temple ! Alléluia !
Dans le texte de Luc 2, verset 25 nous trouvons 15 bénédictions répandues sur la vie de Siméon.

  1. Pureté de cœur
  2. Plénitude du Saint-Esprit
  3. Révélations du Saint-Esprit
  4. Directions du Saint-Esprit
  5. Promesses de la part de l’Esprit de Dieu
  6. Discernement et Avertissement du Saint-Esprit
  7. Une forte foi
  8. Un cœur plein d’amour et d’admiration pour Dieu et pour Son église
  9. Un témoignage à la gloire de Dieu
  10. Un service qui dépasse notre existence sur terre
  11. Paix qui surpasse toute intelligence
  12. La capacité de bénir les autres
  13. La capacité de parler pour Dieu Sa bénédiction et Son avertissement
  14. Un cœur libéré de ses soucis et qui maintenant peut se soucier du bien-être du peuple de Dieu
  15. Libéré et protégé de tout découragement

Une seule raison, Siméon était un homme de dévotion, un dévoué à la présence de Dieu. Comme le français l’a traduit, un homme pieux. Le sens premier du mot en grec signifie quelqu’un qui est vif d’esprit et qui regarde tout autour de lui. Siméon était ainsi mais sur le plan spirituel. Il cherchait le cœur de Dieu. Avait les yeux bien ouverts et cherchait ce qui plait à Dieu ! vif d’esprit pour Dieu. N’est-ce pas la seule demande de la part de Dieu : un esprit dévoué, un cœur de dévotion ! Oh Seigneur, change nos cœurs, fais de nous des Siméon, voilà un grand homme ! Du moins du point de vue du ciel !

Ha! ces hommes qui ont sut attirer Dieu.