Et l’on vous ouvrira

10Une des choses que j’ai bien aimé découvrir lors de notre arrivé en France ce sont les portes des maisons et des bâtiments. Certaines ont tellement de détails et de sculptures, d’autres sont belles, rondes ou immenses. Parfois je me suis même trouvé à les prendre en photo. Lors de son passage sur terre Jésus a souvent parlé des portes. Un passage que nous connaissons tous est celui-ci :

Eh bien, moi je vous dis : Demandez on vous donnera ; cherchez vous trouverez ; frappez on vous ouvrira. Luc 11 :9

Ici le mot porte n’est pas mentionné car il est bien évident que c’est à une porte que nous devons frappez afin que quelqu’un puisse venir nous ouvrir. Je vous demande aujourd’hui à quelle porte frappez-vous ? Vous avez bien des soucis, des inquiétudes et des questions. Devant quelle porte vous tenez-vous ? Que connaissez-vous de cette porte ? Jésus à dit : En vérité en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.

Beaucoup d’entre nous prions et dans la prière essayons de frapper à la porte si fort en espérant qu’on nous ouvrira. Souvent nous frappons si fort car nous pensons que le maître est bien loin dans la maison et tellement occupé, mais ici Jésus nous révèle qu’Il est la porte. Je crois vraiment que l’obtention d’une porte ouverte est étroitement reliée à la mesure de la connaissance que nous avons de cette porte. Souvent nous avons à frapper fort car ce n’est pas le maître qui est loin mais plutôt nous qui sommes éloignés dans notre cœur. Si Jésus a dit qu’il est la porte croyons-le. Il nous invite à frapper. Il n’y a rien que le maître demande que Lui-même ne fait pas en premier. Car lui-même se tient à votre porte et frappe :

Voici je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte j’entrerai chez lui et je souperais avec lui et lui avec moi.
Apocalypse 3 :20

Lui aussi nous cherche et désire être avec nous. C’est le son de sa voix qui frappe dans nos cœurs, car Jésus dit : Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte…. Venons à Lui nous aussi et frappons par notre voix qui s’élève avec foi et qui croit à son amour et sa bonté pour nous. Frappons à la porte par nos louanges et notre reconnaissance et surtout croyons qu’il est très près et se tient là pour s’ouvrir à nous car il est la porte.