J’ai vu Jésus prier

Ce soir en prière j’ai vu Jésus prier. Je ne l’ai pas vu physiquement mais dans mon esprit c’était si clair. On aurait presque dit une vision, moi j’appelle cela une révélation. Sa tête était dans une telle souffrance. Chaque instant tirait toute son attention sur cette vive douleur mais lui était si fort qu’il pouvait diriger sa pensée ailleurs. Penchant son regard meurtri il voyait à ses pieds les soldats au cœur indifférent et priait pour eux « pardonne-les ».

Ses mains percés, la brise qui soufflait sur ses plaies vives tentaient de détourner son attention mais lui voyait au-delà de la foule ses disciples, faibles et apeurés et priait pour eux« pardonne-les ». Il voyait ceux qu’il avait guérit se retourner contre lui sous la pression sociale et priait « pardonne-les ». Il entendait les moqueries des pharisiens, de ceux qui mentaient à son sujet, des usurpateurs qui l’avaient trompé et des autorités romaines incapables de rendre la justice pour plaire à la foule. Il priait pour eux « pardonnes-les ». Sapé de toute énergie physique, il supplantait cette fatigue pour prier. C’était l’heure des ténèbres. Tous les démons assaillaient ses pensées d’accusation, de doute, d’insultes, le rabaissant, mais lui surpassait cet assaut et regardait les hommes autour de lui priant « Père, pardonne-les ».

Subissant l’injustice d’une réelle mafia religieuse et meurtrière il ne cria pas à l’injustice, il pria « Père, pardonne-les! » Devant ces carriéristes ou cette foule assoiffée de spectacle, il ne critiqua pas, il ne dit rien de mal, il pria pour eux « Père-pardonnes-les ». Pendant ces longues heures interminables, toute son attention était rivée vers hommes qu’il a tant aimé.

Il voyait Pierre qui l’avait renié et priait pour lui « Père, pardonne-le ». À son coté un larron au cœur si dur qu’aux portes de l’enfer il se moquait d’un Jésus si doux et si aimable! Mais Lui, n’écoutait pas ses moqueries, il priait «  Père, pardonne-le ». Il était nu et humilié mais ne regardait pas à cela, il priait Père pardonne-les.  Il était plus fort que sa solitude, la déception, l’abandon, la trahison, l’injustice, l’humiliation, la souffrance physique, les attaques sataniques, les moqueries, la dureté des cœurs et la méchanceté des hommes.

Son amour était plus fort que tout! Ses sentiments étaient si réels, si profonds. Il voyait plus loin que le mal, il les aimait. Ils ne se rendaient pas compte de ce qu’ils étaient et faisaient. Il fallait donc prier que Dieu les visite de sa grâce!  Il réussit à ne pas regarder à lui-même mais priait pour les autres. Il priait pour des hommes méchants, des disciples décevants! Cet amour intérieur lui donnait une telle force qu’il pouvait traverser n’importe quelle épreuve et ne se laisser détourner par rien.

Ses yeux étaient rivés sur les pécheurs et rien dans le ciel, sur la terre ou en enfer ne pouvait détourner son attention. Rien en lui, rien sur lui ou autour de lui ne pouvait le distraire. Il n’y avait pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Oh voyez quel amour le Père nous a manifesté en Jésus!
Alors soudain le Saint-Esprit tomba sur le larron et il changea d’attitude et fut sauvé. Alors le Saint-Esprit tomba sur les disciples et ils furent tous remplis du Saint-Esprit. Plusieurs pharisiens se convertirent. Alors il se manifesta à Saul et le changea! Alors par Son Esprit, des églises furent fondées par millions dans le monde entier.

Levant les yeux vers le ciel, je le retrouve encore entrain d’intercéder pour nous. Oh Seigneur mon désir est de devenir comme toi. Rend-moi capable de fixer ma pensée sur les autres en prière. Oh Seigneur, puisse ton Esprit me rendre comme Jésus, aimant tellement les autres que je ne me verrai plus! Plus jamais pour être comme toi pour toujours! Ainsi ton onction viendra m’aider plus que jamais.