La valeur du médiateur

Les palais gouvernementaux sont peu disposés à nous laisser pénétrer leur domaine réservé. À Londres j’ai seulement pu apercevoir le Parlement en passant dans la rue. A Paris je n’ai même pas pu faire un arrêt devant le portail de l’Elysée. Même chose à Mexico, en Italie, à Tunis, en Pologne etc. Les palais de ce monde nous sont fermés. Qu’importe !

Paul  invite à porter plus haut et plus loin le regard, quand il écrit : « Il (Dieu) nous a bénis de toutes bénédictions spirituelles dans les cieux en Christ » (Éphésiens 1:3). « Et vous vous trouvez pleinement comblés en Celui qui est le Chef de toute Autorité et de tout Pouvoir (Jésus)» (Colossiens 2:10).

« Tout grand prêtre, en effet, pris d’entre les hommes, est établi en faveur des hommes dans leurs rapports avec Dieu. » (Hébreux 5:1) Jésus est l’avocat qui plaide devant Dieu en faveur  de notre audience ! Il est notre médiateur par excellence. La grâce que le Père accorde à son Fils coule en notre faveur au Palais de justice de la plus Haute Instance de l’Univers. Désormais nous appartenons à un gouvernement élevé au-dessus des royaumes de ce monde. Nous avons accès à ce tribunal en tout temps et y sommes reçus avec amour.

La qualité de l’avocat détermine l’issue du procès. Au tribunal, qui veut obtenir gain de cause cherche selon ses moyens parmi les plus éminents des représentants. Un puissant avocat aura beaucoup plus de chances de gagner qu’un petit médiateur sans expérience ! Christ, lui, eut une vie irréprochable devant la loi de Dieu ; c’est pourquoi il a été établi par Dieu pour notre cause. Et c’est dans sa Parole que nous découvrons ce qui est garanti au ciel pour chacun de nous.

Je peux maintenant demander tout ce dont j’ai besoin pour la gloire et les intérêts de son royaume. Pourtant en présence de Dieu je ressens vivement mon indignité… Mais sa main se tend en direction du Fils de son amour ! Il se tient là pour ma cause ! Christ est garant ! Le regard de Dieu passe alors sur mon âme. Il sonde mon cœur. Une seule chose compte : à quelle valeur j’estime son Fils.

Jésus est venu ici-bas, il m’a aimé jusqu’à donner sa vie à la place de la mienne. C’est comme s’il avait tissé un lien invisible entre son amour et moi. Il s’est élevé au-dessus de tous les palais et royaumes jusque dans la présence de Dieu. En Lui désormais je possède tout pleinement. En Lui je puise tous les trésors de bénédictions à partager autour de moi. Jésus ! Oui, je te regarde comme établi pour ma cause dans mes relations avec Dieu. J’ai le cœur assuré que tu es là, et que grâce à toi, je suis le bienvenu en audience.

Oui je peux faire ma demeure dans le palais de Dieu, près du trône de la grâce !… Inestimable valeur de mon médiateur !