L’appel de Dieu

Une des grandes préoccupations lorsque nous sommes enfants de Dieu, c’est de connaître quel est notre appel. Malheureusement nous avons réduit l’appel de Dieu à faire des oeuvres pour Lui. L’appel de Dieu est au -delà des services que nous lui rendons au travers de notre implication à l’église ou en dehors de l’église .Dieu nous appelle à être comme Christ. Il nous appelle à être son exemple ici-bas sur la terre. L’apôtre Pierre nous cite cette appel :
C’est à cela en effet que vous avez été appelés, parce que Christ, lui aussi, a souffert pour nous et nous a laissé un exemple afin que vous suiviez ses traces. 1 pierre 2 : 21-22
Quel grand appel, être comme Christ. La plupart du temps nous désirons être comme Lui dans bien des aspects. Qui d’entre nous n’a jamais aspiré à être rempli de puissance, de force, et de discernement comme Jésus. Il y a plusieurs facettes de Christ qui nous attirent. Par contre ici le message de Pierre est pour un contexte précis : La souffrance.
La souffrance n’est guère intéressante et nous cherchons plutôt à l’éviter ou à l’anesthésier.
Nous prêchons même que Jésus est venu pour nous délivrer de nos souffrances. C’est vrai, il est venu nous libérer de notre péché qui apportait tant de souffrance et de vide dans notre vie. Ici par contre l’apôtre nous parle d’une autre souffrance. C’est le verset qui précède qui nous explique bien de quel souffrance il s’agit :
Quelle gloire y a-t-il, en effet à supporter les coups ( injustice) si vous avez commis une faute ? Mais si, après avoir fait le bien, vous souffrez avec patience, c’est là une grâce aux yeux de Dieu.
Voilà le grand appel et la volonté parfaite de Dieu pour notre vie. Voilà l’appel qui aura le plus grand des impacts. L’amour de Christ manifesté au travers nous. .Aimer comme il nous a aimé nous fait parfois souffrir. Son amour pour nous Lui a fait subir de l’injustice et de l’humiliation. Mais si nous demeurons en Lui c’est une souffrance que nous pouvons supporter . Nous pouvons subir la souffrance de l’injustice non seulement parce qu’il l’a enduré mais parce qu’Il est en nous et avec nous. L’injustice est une des choses des plus difficiles à supporter, surtout lorsque nous avons conscience des droits que nous avons à faire valoir. Jésus est l’exemple suprême dans ce domaine et non seulement il nous demande de faire comme Lui mais demeure à nos côtés pour nous aider à y parvenir, voilà pourquoi son joug est doux et léger. Il est mort pour nous et pourtant il a dit : IL n’y a pas de plus grande joie que de donner sa vie. En suivant son exemple nous sommes garantis de vivre dans une joie profonde.
Je vous encourage à regarder à Jésus lorsque vous êtes dans la souffrance et de faire comme Lui, discerner dans la souffrance la volonté de Dieu. Au lieu de penser : comment puis-je être délivré ? pensons à : comment Dieu va-t-il être glorifié ? Andrew Murray à écrit concernant la souffrance :
Avant de fixer ta pensée sur celui qui en est la cause de ta souffrance, reste calme et pense tout d’abord : Dieu a permis que je passe par ce désagrément afin de voir si je vais le glorifier dans tout cela. Tourne tes yeux vers Dieu et non vers l’homme, supporter les torts ne seront plus aussi pénibles qu’il peut le paraître. Christ savait aussi que Dieu Lui-même prendrait soin de ses droits et honneur. C’était une chose bien établie entre le père et le fils ,que le Fils n’avait pas à se soucier de son propre honneur mais seulement de celui du père et que c’est le père qui aurait soin de l’honneur du fils.
Beaucoup pensent et se disent : On ne peut pas vraiment être comme Lui et répondre à cet appel réellement ; ce commandement place devant nous un idéal superbe mais inaccessible.
Andrew Murray écrit à ce sujet : Il n’y a rien qui affaiblisse autant la puissance de l’exemple de Jésus que l’idée qu’il est impossible de marcher vraiment comme Lui. N’acceptez pas de telles pensées. La parfaite ressemblance à Christ que nous aurons au ciel commence sur cette terre.
Nous avons une mauvaise conception de Dieu si nous pensons ainsi. Nous ne voyons pas Dieu comme étant amour, puissant et fidèle à sa parole. Ce qu’il demande et déclare c’est Lui qui l’accomplira. Lorsque Dieu demande une chose il donne aussi la vie, la puissance, la volonté et la capacité pour l’accomplir. Ce n’est pas de nos propres forces que nous parviendrons à devenir comme Lui, mais c’est notre union avec Lui qui mettra en œuvre au-dedans de nous , une vie divine remplie de puissance. L’expérience de cette relation et de cette proximité est indispensable pour que cette œuvre prenne place en nous. Il demeure en nous et nous demande tout simplement de demeurer aussi en Lui. Si nous gardons nos pensées et un cœur confiant en lui et qu’Il est constamment avec nous, il nous rend capable de suivre son exemple.
Je vous laisse avec un extrait d’une des prières écrite par Andrew Murray à ce sujet. Que votre cœur puisse s’unir à cette prière :
Précieux sauveur, j’avoue que je n’avais guère compris tous cela. J’ai attaché plus de prix à l’assurance que Tu m’offrais qu’à l’exemple que tu me donnais. Je me suis beaucoup réjoui de ce que tu avais supporté la croix pour moi mais pas assez de ce que je pouvais, moi aussi, porter la croix comme Toi et avec Toi. L’expiation par la croix m’était plus précieuse que la communion de la croix, l’espérance du rachat plus précieuse que la communion personnelle avec Toi.
Pardonne-moi , mon Seigneur ! et enseigne-moi à trouver mon bonheur dans mon union avec Toi, ma Tête, à T’apprécier autant comme exemple que comme mon Assurance. Que par ta grâce ma foi s’affermisse et s’illumine tandis que je médite sur la manière de Te suivre. Jésus est mon exemple parce qu’il est ma vie. Je dois et je puis être semblable à Lui. Accorde-moi cela, Seigneur bien aimé, à cause de ton amour. Amen !