Le créateur décrit la liberté

« Nul ne peut servir deux maitres » Matthieu 6 :24

Liberté est le premier mot de la devise républicaine française. Liberté est le plus grand désir des peuples opprimés. Liberté est la racine du conflit tibétain qui fait présentement les manchettes, liberté est le soupire des adolescents. Liberté était le cri d’une génération mondiale en mai 68, mais 40 ans plus tard, plus de couples sont déchirés et la consommation de la cocaïne a explosé en France dans les dernières années. Après tous ces changements de fondations dans la société, les gens sont-ils plus libres ou plus liés ?

Qui peut donc venir à notre secours pour expliquer ce qu’est la liberté ?

Jésus, le Créateur est venu sur terre pour nous sauver de nos mauvaises définitions. Lui seul, le concepteur, l’inventeur de la nature humaine sait ce qu’est l’homme et quelle était son intention en le créant. il a dit « nul ne peut servir deux maitres ». Jésus a donc exclut ici la possibilité d’être maître. l’homme a été cré pour servir et non pour être le maître. La grande séduction des années 60 a été de croire que l’homme peut être libre. Jésus nous rappelle la vérité, l’homme a été créé pour être soit sous le gouvernement de Dieu soit sous le gouvernement de l’argent. Le « free spirit » n’existe pas dans le royaume de Dieu.

Selon le Seigneur, l’homme ne possède absolument rien dans ce monde, c’est justement cette grande séduction que Christ désire exposer. Abraham était très prospère tout en se considérant voyageur sur terre. Je sais que cela vous choque. Ce sera ici une décision capitale à prendre dans votre vie, croire ou douter de la Parole de Dieu telle qu’elle est présentée par notre Seigneur. La vérité est que L’homme est possédé par ce qu’il croit posséder. Par exemple, l’ado croit posséder un PS3 mais en fait il en est possédé. Dernièrement je mangeais avec un homme sur Paris qui me raconta comment Jésus le libéra des femmes. Il se croyait bien dans sa vie de libertin, ayant toutes les femmes qu’il désirait quand il voulait mais lorsqu’il a plié les genoux devant le trône de Dieu ce fut pour demander au Seigneur de le libérer de ses passions qui le dévoraient et le détruisaient. Comment Jésus l’a libéré ? En le remplissant de Son Esprit, donc en le possédant ! Certains croient diriger une société ou une entreprise alors que ce sont les soucis de ces mêmes activités qui les enchainent. Ce qui était au début attirant devient rapidement prenant. Comment l’homme peut être libre de ses passions possessives ? Jésus a dit « nul ne peut servir deux maitres ».

La clé est dans le secret de ce verset, nous sommes des serviteurs et non des maitres. Il nous revient donc de bien choisir qui sera notre maitre, point. Notre cœur ne possède rien, il est possédé par une passion. En étant possédé par Christ, le cœur se voit réservé toutes les promesses de Dieu. Dans une autre parabole, Jésus décrit le cœur de l’homme comme une maison et non comme un propriétaire. Un homme fort y habite (l’argent) puis un homme plus fort vient le chasser pour prendre sa place (Christ). C’est ce qui s’est passé le jour où nous avons invités Christ. Nous sommes sa possession et non l’inverse, nous sommes ses serviteurs et non son maitre, nous sommes sa propriété et non le propriétaire.

Quelle paix que de savoir qu’il est le Maitre. Quelle joie de savoir qu’il se porte garant s’il est le gérant.

Existe-il un plus doux sentiment que celui d’avoir la certitude d’appartenir à Dieu ? Rien n’est plus beau que cette paix grandissante aux pieds du trône de la gloire. Cette voix qui grandit en nous alors que nous persévérons dans Sa présence. Ce son subtil que seule l’âme arrêtée peut percevoir, ce Saint-Esprit qui encre plus profondément ce sentiment d’appartenance… ha quelle joie en découle !

Cher lecteur, comprenons aujourd’hui que nous ne possédons rien. Et il en bien ainsi. Son Esprit gère mieux nos vies, nos sentiments, nos familles et notre service dans sa maison. Aucun pasteur ne possède une église, aucun chanteur ne possède ses chants inspirés, aucun auteur ne possède ses écrits, aucun patron ne possède son entreprise, aucun employé ne possède son travail, aucun propriétaire ne possède sa maison, c’est un leurre de ce monde. Dans les paroles de Jésus, l’homme est un serviteur, un esclave et non un maitre.

Le Maitre c’est l’argent ou Dieu.

Saint-Esprit vient nous sonder, chercher nos cœurs pour notre bien, fais entrer notre pensée dans ta vérité. Que ton amour attire nos cœurs à tout placer sous ta seigneurie. Tu veux nous sauver du désir de posséder. Alors que beaucoup cherchent à posséder, nous cherchons à être possédés par ton amour et ta sagesse. Ce monde croit être rassuré en acquérant plus, nous savons qu’alors que tu nous acquiers plus, nous sommes plus rassurés. Nous ne voulons pas tenir nos vies mais bien plutôt être tenus dans ta main. Tu nous enseigne que nous avons été créés pour être possédés et non pour posséder. Tu veux nous faire entrer dans la joie d’être la propriété de Dieu. La paix dans la prière se trouve dans le dépôt de nos vies et non dans l’espoir que Dieu bénisse nos projets. Si nos vies Lui sont abandonnées, alors nous savons qu’il répondra Dieu seul est un bon propriétaire.

Une fois nos vies abandonnées, toutes les promesses de Dieu s’ouvrent à nous. C’est suite à ce verset que Jésus déclare « c’est pourquoi je vous dis ne vous inquiétez de rien ». il y a ici une condition à la paix. Si le Seigneur est mon propriétaire, je n’ai plus à m’inquiéter ! il est certain que nous avons des talents, mais Dieu doit en être entièrement le seul et unique propriétaire! C’est lorsque nous déposons nos vies comme des outils dans la main du Maître que nous pouvons découvrir ce qu’il sait faire avec nos talents. sans l’abandon des intérêts perso, le coeur peut vite convoiter le fait d’être grand pour Dieu. Notre vraie grandeur est mesuré par le niveau de notre abandon. ça vaut le coup de relire Matthieu 6 à la lumière de cette vérité ! A celui qui ne vit que pour les intérêts de Son Maitre céleste s’ouvre un trésor de promesses et de paix en ce qui concerne les besoins terrestres!