1# Les deux prières du succès

Paul débuta sa vie chrétienne du bon pied ! Aiguillé dès le départ sur les bons rails en posant les deux questions les plus pertinentes qui soient, il était déjà dans le train du vrai succès (Actes 9 : 3-6). Deux questions seulement, qui, rebondissant maintes et maintes fois au cours de sa vie, le propulsèrent comme les deux rames d’une barque ; et comme les deux ailes d’un oiseau, lui permirent de s’envoler vers la carrière la plus passionnante dont un homme peut rêver de vivre ! …

1. Première question : « Qui es-tu Seigneur ? »

Jésus-Christ lui apparut dans sa gloire. Les yeux brulés par l’intensité de l’éclat, l’orgueilleux Saul de Tarse tomba de cheval : « Qui es-tu Seigneur ? » Très bonne question ! Jaillissant du plus profond de son cœur, elle demeura brûlante tout au long de sa vie. Connaître Christ et grandir dans cette connaissance furent placés au premier plan de ses aspirations. Il ne chercha lui-même jamais à être connu, mais ses lettres témoignent que pour lui rien n’égalait l’excellence de la connaissance de Christ. L’apôtre Paul considérait même tout le reste comme de la boue ! Porté en avant, il s’adonnait passionnément à la prière pour approcher chaque jour Celui qui désirait tant se révéler une autre fois, Celui qui était devenu sa vie, sa force et sa nourriture.

C’est la révélation de Sa personne qui change nos idées sur la prière. Celui qui a expérimenté sa présence sait au-dedans de lui qu’il peut s’adresser au Seigneur avec assurance. Il le regarde désormais comme un Dieu bon, puissant certes, mais plein d’amour ! Il n’aspire qu’à s’en approcher. Ainsi Paul était plein de foi et d’assurance parce qu’il vivait de l’amour de son Dieu. Oh, quelle belle question à poser : « Qui es-tu Seigneur ? ». Il répondra combien il nous aime. Il nous révèlera notre héritage céleste, il déploiera sa force en notre faveur et nous ouvrira la profondeur de Son amour…

En homme pratique, Paul désirait vivre Christ au quotidien. Il lui fallait absolument goûter -et faire goûter- que Dieu veut et peut aider ses enfants ! « Qui es-tu Seigneur pour ma famille, pour mon couple, pour ma souffrance, pour mon budget ?…» aurait été le cri de son cœur dans le monde d’aujourd’hui. Il aimait voir la main de Dieu s’insérer et se mouvoir dans sa vie.  C’est ce cœur que Paul avait qui toucha Dieu au plus profond. « Je suis Jésus » fut sa réponse. Alors Christ ouvrit son propre cœur à l’apôtre, et lui révéla les richesses de l’évangile. Il lui fit aussi de grandes promesses.

« Qui es-tu Seigneur ? » est l’expression la plus profonde de celui -ou celle- qui aime Jésus. Aspires-tu à son intervention dans ta vie ? Sache que la prière n’est pas une plainte répétitive dans le but de convaincre Dieu. Prier, c’est s’approcher de Lui pour découvrir Son cœur concernant une situation. Es-tu seulement motivé par l’écoute que Dieu t’accorde, ou t’intéresses-tu aux sujets qui brûlent sur son cœur ? Quand tu pries, te contentes-tu de demander, ou l’implores-tu de te révéler son cœur et ses sentiments ? Peut-il alors sonder ton âme, te parler de ce que tu regardes sur internet ou à la télé ? Peut-il te dire ce qu’il pense de ta discussion d’hier soir avec des amis ? A-t-il le droit d’émettre son opinion sur les films que tu vas voir au cinéma ? Peut-il te parler de comment tu gères ton argent ? Dieu peut-il te dire ce qu’il pense de la musique qui joue dans ta voiture et des quantités de nourriture que tu avales à chaque repas ? Peut-il te parler de tout ?

« Qui es-tu ? » est la plus belle question qu’un enfant peut poser à son père. « Papa, quel métier fais-tu ? Et c’est comment ? Et pourquoi fais-tu ce métier ? Papa, pourquoi aimes-tu maman ? Pourquoi elle ? Voilà ce qui touche un père bon. A bien plus forte raison, Dieu est ému lorsque nous nous intéressons à Lui. Souhaites-tu seulement sa main sur ta vie pour te bénir, ou recherches-tu son visage, son expression ? David dit à Dieu « Montre-moi l’expression de ton visage » (Psaume 27 : 8-9). Il voulait savoir si Dieu rit ou pleure, connaitre son état d’âme en cet instant.

Oh mon ami, laisse DIeu te conduire dans la croissance d’une vie de foi plus profonde. Ne reste pas au berceau d’une foi centrée sur elle-même! Cherche à Le connaitre Lui, son coeur! Tu y gagneras tellement plus!

En réalité Dieu n’attend que cette question : « Qui es-tu Seigneur ? » pour te répondre « Je suis Jésus » à toi aussi. Pour te partager son cœur, sa pensée, ses sentiments. Il souhaite te parler de ta vie, mais pour ton bien. Il saura renverser tes doutes, ton incrédulité et te rendre capable d’avoir confiance en Lui dans tous les domaines. Il te montrera  ce qui l’attriste et empêche sa bénédiction, car il veut tout débloquer ! Mais pour vivre cette grâce il te faut entendre ce qu’il pense de tes intentions, là, maintenant.

Aujourd’hui mon ami(e), demande-lui « Seigneur, qui es-tu pour ma vie ? Je veux cette relation avec toi ! Je veux connaître ton cœur et ta pensée. Je veux savoir ce que toi tu penses de moi ». Tu verras combien Dieu est bon même si tu es le pire des pécheurs. Comme Paul tu verras combien vivre cette amitié avec le Seigneur porte la semence de merveilleuses conséquences.