Pour 2010: des porteurs de lumière

C’est souvent après les réunions, que le Seigneur m’envoi des gens pour me raconter ce que Dieu a fait dans leurs vies. Un soir, je m’en souviendrai toujours, un papy a touché mon cœur. L’année précédente j’étais venu prêcher dans cette église et il s’attendait vraiment à Dieu. Il est rentré chez lui triste de ne pas avoir été visité. Il me garda en suspens sur ces paroles négatives et je me mis à réfléchir « Seigneur je ne comprends pas. J’ai prié et jeûné avant cette réunion et lui aussi s’attendait à toi… » Mais je ne pus pas aller plus loin dans ma réflexion que son sourire perça mes nuages comme un rayon de vie « puis je suis rentré chez moi déçu mais en plein milieu de la nuit…vous savez à mon âge pasteur on se réveille souvent la nuit. Mais cette nuit-là c’était comme si la réunion n’était pas terminée. Je me mis à prier et le Saint-Esprit m’a visité et j’ai été complètement rempli de Son amour. Ma vie a changée cette nuit-là ». Mon âme fut ensoleillée par ce récit.

Voilà déjà 3 ans et demi que l’équipe Zone d’Impact œuvre en Europe pour servir les églises et la famille de Dieu. De la Chine au Pérou, en passant par la Malaisie, des francophones de plus de 90 pays dans le monde ont suivit le message de vie que le Seigneur a placé dans nos humbles vases de terre via le site zonedimpact.org Plus de 270 églises ont été visités et cela représente raisonnablement 290 000 personnes touchées en « live » ou directement par la puissante Parole de Dieu. L’Esprit de Dieu nous a poussés vers des églises aux quatre coins de l’Europe francophone sans préjudice quelconque. Ce feu qui brûle dans le cœur de l’équipe nous a poussés à parcourir d’innombrables kilomètres. Nous n’osons plus compter… des heures d’organisation, de prière, de préparation chaque semaine pour un seul objectif : que nous puissions voir des « Enfants de Dieu sans tache au milieu d’une génération dévoyée et pervertie, où vous paraissez comme des sources de lumière dans le monde vous qui portez la parole de vie ; c’ est ma gloire pour le jour de Christ » (Philippiens 2 :15 et 16).

A quoi nous sert-il de répandre la Parole partout si les vies ne sont pas changées ? Voilà pourquoi ce texte de l’apôtre Paul brûle en nous. Notre plus grand désire et l’objectif ultime de toutes nos prières est de voir des vies changer. Nous pourrions parcourir encore plus de distances, visiter plus d’églises que jamais, rassembler de plus en plus de gens dans une salle pour leur prêcher mais si les vies ne changent pas, tout cela est vain. Nous avons cette sainte crainte qui nous habite « puisque je n’aurai pas couru pour rien, ni peiné pour rien » (verset16). Oh combien nous savons que « Si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent y travaillent en vain; si l’Éternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain » (Psaumes 127 :1). Nous ne voulons pas paraître devant Dieu au jour du jugement avec un fruit qui n’a pas demeuré ou un fruit que le Seigneur ne nous a pas demandé. La gloire de Paul pour le jour du Seigneur était une seule chose : DES VIES TRANSFORMÉES !

Au ciel il n’y aura plus de bâtiments, plus de sites web, plus de ministères, plus de personnalités, de grosses ou petites églises, plus de pasteurs connus ou inconnus. (Je ne vise aucun ministère par cette déclaration. Notre cœur est plein d’amour pour toutes les églises. Nous nous examinons nous-mêmes à la lumière de cette vérité). Il ne nous sera pas demandé combien d’églises ont été visités ou combien de baptêmes nous avons faits mais bien plutôt des vies transformés. Une église sans tache, ni aucun signe de vieillesse. Que Dieu nous garde de travailler fort sans voir des vies transformées par Son Onction : « C’est en vain que vous vous levez matin, que vous vous couchez tard, que vous mangez le pain de douleurs. Ainsi, il en donne autant à son bien-aimé pendant qu’il dort ». (Psaume 127:2).

Servir Dieu n’a rien à voir avec une vie épuisée à travailler dans la moisson sans moissonner ! Ce que Dieu cherche, ce sont des enfants qui de gloire en gloire le représentent dans cette génération de plus en plus dévoyée comme des lumières pour ceux qui cherchent à changer. La joie de Zone d’Impact fut avant tout de voir en 2009 des vies transformées. Nous nous souvenons de personnes comme cette femme complètement abattue et suicidaire qui en entrant dans le hall de l’église fut percutée par la présence de Jésus lors d’une réunion où le Seigneur nous avait humblement conduit. Deux ans plus tard, elle sert activement le Seigneur dans son église, rayonne de son sourire et marche dans une vie qui glorifie le Seigneur. Toute l’église locale est témoin que Jésus a changé sa vie et sa marche. L’automne dernier, alors qu’un rassemblement de jeunes s’était terminé en Bretagne, j’étais fatigué, enrhumé et après avoir prié et échangé avec les jeunes je suis allé me reposer un instant dans une petite classe. Tout à co up, un jeune homme est entré demandant à me parler. Nous avons échangés ensemble et je découvris rapidement que c’était sa première fois dans une église. Nous avons priés ensemble. Le Seigneur l’avait visité tellement puissamment qu’il croyait s’effondrer en entrant dans l’église. Quelques semaines plus tard j’étais en visite à Marseille. Je ne pus m’empêcher de chercher un certain jeune homme que Dieu avait sauvé dans un rassemblement trois ans plus tôt.

Un ami à lui me donna ses coordonnées et juste après le culte du dimanche matin je m’empressais de l’appeler pour prendre de ses nouvelles. Il me répondit « Ah ! Purée ! Je suis dégouté pasteur Chris ! Tu es à Marseille et je n’y suis pas ! » Une joie m’envahit en entendant sa voix. Mais elle fut comble lorsque j’appris qu’il a fondé une association pour aider les églises dans leurs projets de construction. Il prend les profits de son travail et ses temps libres pour servir le Seigneur. Quelques mois plus tôt, en sortant d’une autre église vers Lyon tard le soir, le chrétien qui fermait la porte à clé se retourna pour saluer un autre chrétien qui rentrait chez lui. Puis il me dit avec un grand sourire « tu sais Christian, quand tu es venu il y a 5 ans, cet homme avait des dépendances. Maintenant voilà plus de 5 ans qu’il marche avec D ieu et est complètement sobre. Le Seigneur l’a complètement délivré et relevé lors d’une réunion ».

ucun trophée pour Dieu n’est plus brillant qu’une vie changée. Aucune donnée de notre ministère ne rivalise avec un père de famille qui me dit « Christian, le Seigneur m’a touché. Voilà plus d’un an et demi que je ne suis plus violent. Ma famille et mes proches me disent méconnaissable » voilà des preuves que Jésus est vivant ! Au-delà des statistiques, nous désirons en cette fin d’année vous partager, non ce que nous avons faits pour Dieu en 2009 mais bien ce qu’Il a fait dans la vie de gens pécheurs et tachés de mauvaises pratiques. Une main paralysée qui s’ouvre suite à la prière de bénévoles de Nouvel Espoir à Mantes et les témoignages de mamans désespérées vivant dans les ghettos et les cités de la région parisienne sont des gages que Dieu répond à nos prières et qu’IL est vivant ! Que ces courts témoignages puissent encourager votre foi. Si Dieu a répondu à nos prières il veut et peut aussi répondre aux vôtres. Celui qui s’approche de Dieu doit croire ! Croire qu’il répond. Zone d’Impact c’est avant t out une équipe qui crie à Dieu et dépend de Sa main pour agir !

Bonne année 2010